CONTENU du M2 MMPEM

Semestre 3

Anglais

(3 ECTS)

Recent topics in Microbiology

(3 ECTS)

Synthèse et analyse bibliographique

(6 ECTS)

Ingénierie Microbienne

(6 ECTS)

Concepts et méthodologies écologie microbienne  (6 ECTS)

Impacts sanitaires des écosystèmes microbiens (6 ECTS)

Microbiologie intégrative (6 ECTS)


Semestre 4

Interactions microorganismes-hôtes

(6 ECTS)


Stage Recherche (24 ECTS)


 

Les enseignements théoriques sont dispensés sous forme de conférences par des chercheurs/enseignant-chercheurs/praticiens hospitaliers (Université / INSA / CNRS / INRA / INSERM / VetAgroSup) qui exposent aux étudiants les derniers développements de leurs travaux de recherche ou du domaine d’étude concerné. Certains sujets traités donnent lieu à des tables rondes. Une UE spécifique de 6 ECTS (Synthèse et analyse bibliographique) est consacrée à la recherche bibliographique, à l’analyse critique des documents scientifiques, aux techniques de rédaction de publication et de présentation orale et affichée des résultats expérimentaux. Elle est dispensée sous forme de TD avec participation active de chaque étudiant ainsi que de chercheurs/enseignant-chercheurs qui conseillent les étudiants au fur et à mesure de leur progression.

Le stage (24 ECTS) d’une durée de 5 à 6 mois se fait au 2ème semestre sous la responsabilité du directeur de stage dont la désignation est validée par la commission pédagogique du master. L'étudiant est intégré à une équipe d'accueil dans laquelle il développe sa problématique de recherche. Les deux sujets complémentaires qui lui sont proposés (bibliographique et expérimental) donnent lieu à la rédaction de mémoires. La partie expérimentale du stage de recherche fait l'objet d'une soutenance orale.

 

ORIGINALITÉ DU PARCOURS M2 MMPEM

Grâce à une équipe pédagogique diversifiée, l'enseignement dispensé permet à l'étudiant d'appréhender les multiples facettes de la microbiologie, des aspects mécanistiques (par exemple étude des mécanismes moléculaires mis en jeu lors d'une interaction hôte-pathogène) à la microbiologie environnementale (par exemple étude d'une communauté fonctionnelle dans un écosystème donné).

Via le fort potentiel des équipes de recherche en microbiologie du pôle lyonnais, les étudiants ont accès à une large offre de stages couvrant des aspects diversifiés (microbiologie moléculaire, écologie microbienne) sur des modèles variés (pathogènes animaux et humains, phytopathogènes, microorganismes bénéfiques pour les plantes, etc..).